10 astuces pour réaliser une fellation de rêve

On pourrait penser en effet qu’il n’est nul besoin d’avoir un CAP en sexologie pour être la reine des fellations. Certes. Sauf qu’en réalité, cette gâterie tant aimée des garçons n’est pas si facile à accomplir, surtout quand on n’est pas, à la base, une amatrice de sucettes.

Apprendre-a-faire-une-fellation

Pas de stress mesdames et messieurs. Vous avez déjà rêver d’offrir la plus mémorable fellation qu’un homme puisse rêver. Vous avez envie de marquer soirée intime passée ensemble, et qu’il s’en souvienne comme une soirée magique ? Suivez nos 10 conseils pour réaliser une fellation inoubliable.

1. La salive

Pour que les lèvres glissent aisément, il faut enduire de salive le pénis de son chéri. On laisse alors subtilement (ou moins, pour ceux qui aiment les escargots) couler la salive de notre bouche. Même chose si on procède à des caresses avec la main : on s’assure que notre main est bien lubrifiée. Pour vous aider, il existe des lubrifiants ou huile de massage. Et soyez sans crainte : vous ne saliverez jamais trop sur son pénis. Si vous n’êtes pas du type « baveuse » ou que cela vous rend inconfortable de saliver sur votre chéri, les lubrifiants à saveurs sont tout indiqués pour la situation !

2. Commencer tout en douceur

À moins d’avis contraire, commencer une fellation de façon trop rythmée dès qu’on pose les lèvres sur la verge n’a rien d’excitant. Il est préférable de prendre un peu son temps, question de faire grimper l’excitation. On embrasse ou lèche doucement le bas ventre, le pubis, les testicules et le périnée avant de remonter doucement vers la base du pénis. Bonus : Pour faire monter encore plus le désir, une fois rendue près du gland, on laisse l’impression à son partenaire qu’on posera finalement notre bouche tout entière… mais non ! On ouvre la bouche et on enveloppe le gland sans jamais laisser l’intérieur de notre bouche y toucher… Votre amoureux sentira la chaleur de votre respiration, et quand, finalement, votre langue touchera son pénis, l’intensité sera à son apogée!

3. Être démonstrative

L’ultime truc pour faire grimper au septième ciel son partenaire, c’est le plaisir qu’on retire de l’acte. Une fellation exécutée avec passion et gourmandise sera assurément meilleure qu’une fellation faite mécaniquement ou pour se débarrasser. Rappelez-vous en tout temps que le pénis de votre chéri se doit d’être adoré comme une gourmandise ! Prenez le temps de le goûter et de l’apprécier. Lorsqu’il pénètre votre bouche, n’hésitez pas à gémir tendrement, sans trop forcer, tout de même, puisque la vibration de votre langue ajoutera une sensation supplémentaire à votre partenaire, et parce que de vous voir ainsi vous délecter de son pénis l’allumera encore plus. De plus, regarder son partenaire dans les yeux de façon très gourmande est également très très efficace !

4. Discuter de ses préférences

Chéri préfère-t-il recevoir une fellation plus douce ou avec beaucoup de succion ? Avec un peu ou énormément de salive ? Aime-t-il se faire caresser les testicules en même temps ? La meilleure façon de connaître ses points « faibles », c’est de demander ! On peut se renseigner à ce sujet à l’extérieur des ébats sexuels, lorsque le moment est opportun, ou simplement le demander sensuellement pendant l’acte.

5. Être à l’affût

Écoutez ses respirations durant la fellation et… fiez-vous à la dureté de son pénis ! Souvent, dès que la fellation atteint le bon rythme et que le pénis est stimulé au bon endroit, il se gonflera légèrement plus, assez pour vous indiquer de continuer ce que vous faites… ou, au contraire, de changer de technique !

6. On avance en profondeur

Ah, le fameux deepthroat (ou gorge profonde)… Contrairement à ce qu’on entend souvent, non, faire pénétrer très loin le membre de son chéri n’est pas que réservé aux stars du X comme Clara Morgane ! Premièrement, pour éviter de se décourager avant même d’avoir entamé les prouesses buccales, il faut savoir qu’une minorité d’hommes ont besoin que la fellation soit hyper profonde pour atteindre l’orgasme. Ainsi, la plupart d’entre eux adorent le fait que leur membre soit au complet dans la bouche de leur partenaire, sans que ce soit nécessaire à leur plaisir orgasmique. Le deepthroat peut donc être performé de pair avec d’autres caresses buccales.
Pour ce qui est de la pratique elle-même, il faut savoir que le fameux réflexe du « haut-le-cœur » est en partie psychologique. Eh oui ! Il est donc possible de contrôler cette envie en « acceptant » que le pénis entre profondément dans la bouche. Plus facile à dire qu’à faire ? Dites-vous que la simple arrière-pensée reliée à la nausée peut provoquer un haut-le-cœur. Côté technique, le fait d’abaisser le membre de chéri vers la langue plutôt que vers la luette peut grandement aider à maîtriser le gag reflex.
Enfin, pour celles qui désirent avoir un petit coup de pouce supplémentaire, il existe un désensibilisant à saveur qui, une fois appliqué dans le fond de la bouche, insensibilise la luette et permet de mieux contrôler les haut-le-cœur.

7. Varier le rythme

Puisque les parties génitales ont souvent tendance à s’habituer à une stimulation « linéaire », on s’assure de changer de rythme une fois le temps, à moins que chéri vous ait signifié « qu’il jouira bientôt ». Alors, ne changez pas vos caresses, si ce n’est que pour augmenter légèrement la cadence. La plupart des hommes apprécieront que vous alterniez entre une cadence rapide puis plus langoureuse avant qu’il n’atteigne le délicieux point de non-retour. Petit truc : on alterne entre les caresses plus profondes, puis celles concentrées sur le gland, puis les coups de langue du bas vers le haut du pénis.

8. Les variations de température

Glisser un glaçon dans sa bouche et lécher le pénis de son partenaire est un classique à essayer. Souvent, une simple variation de température peut augmenter suffisamment les sensations pour mener chéri tout droit vers l’orgasme. Le souffle chaud, un glaçon fondant sur le gland de son pénis, puis la bouche chaude… Frissons d’excitant garantis ! En bonus, on utilise le gloss Play de la compagnie Exsens qui, une fois appliqué sur les lèvres, chatouille et procure un effet chaud/froid délicieux aux parties génitales de notre partenaire.

9. Le faire languir

Une bonne façon de mener chéri à l’apogée de son plaisir, c’est en utilisant la technique du tease-and-stop (agacer et arrêter). Ainsi, pendant la fellation, lorsque notre partenaire nous fait signe d’être sur le point d’éjaculer (si ce n’est pas dans son habitude, on lui demande de nous avertir), on redouble d’ardeur… puis on arrête brusquement pour continuer tout doucement de le caresser. Cette façon de procéder fait grimper en flèche son désir et promet un orgasme à tout casser!

10. La surprise

Comme la spontanéité sexuelle est un excellent brise routine, pourquoi ne pas faire une fellation à chéri dans un moment inhabituel ? La très grande majorité des hommes sera d’accord avec le fait que recevoir une fellation dans un endroit ou à un moment moins approprié est encore plus excitant… Mais attention ! Il faut tout de même ne pas être trop téméraire. Et si vous vous adonniez aux caresses buccales la prochaine fois qu’il lavera la vaisselle… ou qu’il travaillera à la maison… ou qu’il s’apprêtera à se rendre à un rendez-vous important ?

Facebook Twitter