Alors, on la fait où pas cette Mammographie ?

La radiologue Cécile Bour explique à travers sa vidéo les très faibles avantages du dépistage organisé du cancer du sein et les inconvénients majeurs qu’il comporte. D’après une étude qui a suivi 2 000 femmes dépistées pendant 10 ans, une seule vie a été rallongée tandis que,sur ces 2 000 femmes, 10 d’entre elles seront traitées inutilement, sur la base d’un surdiagnostic. De plus, 200 femmes subiront également une fausse alerte, sans compter les effets délétères des rayons reçus à chaque mammographie.

A savoir, Cécile Bour se passe sur une seule étude datant 2009, sur deux mille femmes dépistées pendant 10 ans dont les résultats avaient conclu à un surdiagnostic pour dix femmes, qui ont été traitées pour un cancer du sein alors qu’elles n’en auraient pas eu besoin contre une femme seulement qui a été traitée pour un cancer détecté grâce au dépistage.

Facebook Twitter