Avaler du sang pendant un cunnilingus lutterait contre l’anémie

Voici une grande découverte scientifique qui risque de faire remonter votre repas ! Mesdames, vous qui chaque mois avez des règles avec des pertes de sang plus au moins importants, dites-vous que vous tenez entre vos jambes un remède contre l’anémie. Et pourtant c’est vrai, faire un cunnilingus à une femme qui a ses règles permettrait de lutter contre l’anémie.

Boire-du-sang-lutte-contre-anemie

Une pilule dure à avaler lorsqu’on le sait qu’il s’agit d’un problème de santé qui touche près d’un quart de la population mondiale. L’anémie est une baisse anormale du taux d’hémoglobine dans le sang. L’hémoglobine est contenue dans les globules rouges (ou hématies). Sa valeur seuil en dessous de laquelle on parle d’anémie est variable selon l’âge et le sexe. Les causes d’anémie sont multiples mais la carence en fer est la plus fréquente.

Depuis une dizaines d’années, de multiples études scientifiques, menées dans des laboratoires occidentaux ou asiatiques, ont trouvé des vertus tout à fait concrètes à la pratique du cunnilingus durant les périodes de menstruations. Les preuves de bienfaits physiques ne cessent de s’accumuler, allant à la lutte contre la carence de fer (anémie) et le maintien des muscles grâce aux protéines obtenues dans les glaires cervicales. Oui c’est absurde tout comme la stars de la télé-réalité Kim Kardashian qui soucieuse de prolonger la jeunesse de son apparence, s’est essayée à un soin du visage à base de sang purifié préalablement prélevé dans son bras, le Lift Vampire !

Verre-de-sangEt pourtant c’est bien vrai, le cunnilingus durant cette période lutterait efficacement contre la carence en fer d’après les résultats d’une étude qui vient d’être effectuée par les scientifiques de l’université de Munich, en Allemagne. Le professeur Ehrlich Feuer de l’université de Munich explique les bienfaits du sang pour celles et ceux qui souffrent de carences importantes en fer parce qu’il très riche en folates. Pour aboutir à cette conclusion, les chercheurs ont travaillé avec 50 femmes et hommes en couples (sans aucunes maladies), présentant des troubles anémiques divers et variés. Ils ont tous accepté d’avoir des rapports réguliers et les résultats sont probants.

Après 3 mois de pratique, pour 36% d’entre eux, le taux d’hémoglobine dans le sang aurait retrouvé une valeur saine comme s’ils avaient suivi un traitement d’une valeur de 200 microgrammes de folates journalier. Le scientifique Ehrlich Feue, recommanderait donc d’avoir cinq relations buccales par mois au minimum pour rattraper ce déficit avec cette méthode dites naturelle.

Mon avis : Même si cela pouvait marcher, je pense que je préférais éviter cette tendance et encore avaler quelques cachets de vitamines B9 plutôt que boire le sang des règles de ma femme. Dans tous les cas, mieux vaut consulter son médecin en cas d’anémie, mais cette énième étude aura au moins le mérite de me faire rire et de la partager à mes amis.

Vous aimerez aussi...