C’est à cause des femmes comme vous que les femmes se font violer

En se penchant sur différentes formes d’oppressions subies par les femmes au quotidien – harcèlement de rue, exploitation des corps féminins dans la pub, agressions sexuelles et viols, Dossier Tabou a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux et notamment à cause d’une séquence tournée dans la rue de la république à Lyon. « C’est à cause des femmes comme vous que les femmes se font violer ». Des étudiantes lyonnaises ont voulu faire un « happening », pour demander aux passants quelle tenue était la plus provocante. Et les réactions ont été plutôt choquantes !

Facebook Twitter