Comment l’onanisme était vu en 1830 où les conséquences fatales de la masturbation

Cette funeste habitude fait mourir plus de jeunes gens que toutes les maladies du monde ! Cette série d’illustrations tout à fait véridique nommée « Des conséquences fatales de la masturbation » est tirée du « Livre sans titre », ouvrage publié en 1830. Ce livre met en garde contre la masturbation et des risques qu’elle fait prendre sur la santé.

En 1716, le Dr. Balthazar Bekker publia un pamphlet sur ce «péché odieux» qui est la masturbation ou « onanisme » intitulé Onania , qui avertit le lecteur que l’abus conduirait à : « Troubles de l’estomac et de la digestion, perte d’appétit, vomissements, nausées, affaiblissement des organes respiratoires, toux, paralysie, impuissance, manque de libido, maux de dos, troubles de l’œil et de l’oreille, diminution totale des facultés corporelles, pâleur, minceur, boutons sur le visage, déclin des facultés intellectuelles, perte de mémoire, crises de rage, folie, idiotie, épilepsie, fièvre et enfin suicide ».

Quelques années plus tard, Samuel Auguste Tissot, un scientifique qui a vécu au 18e siècle, pensait même que l’onanisme affaiblissait l’organisme. Et elle provoquerait aussi de graves maladies. En 1830, son livre « livre sans titre » destiné aux jeunes gens, et aux pères et aux mères de famille et était vendu dans toutes les librairies en France. Il m’était en garde contre cette funeste habitude qui d’après Tissot, faisait mourir plus de jeunes gens que toutes les maladies du monde !

Facebook Twitter