Des anti-corridas se font rouer de coups dans une arène à Rodilhan

Facebook Twitter

En 2011, un rassemblement anti-corrida dans l’arène de Rodilhan s’est terminé en pugilat ou les aficionados ont utilisé la force pour dégager les anti-corridas en les agressant verbalement et physiquement. Le procès des aficionados, poursuivis pour des violences sur des anti-corrida, ont eu lieu fin janvier 2016 au tribunal correctionnel de Nîmes.

Le représentant du parquet de justice a requis 15 mois de prison dont 9 avec sursis, 1 500 euros d’amende et deux autres amendes de 150 euros chacune a l’encontre d’un des aficionados. Un an de prison dont 9 mois avec sursis et 1 500 euros d’amende ont été requis à l’encontre d’un autre. Contre les autres aficionados, de la prison avec sursis et des amendes ont été requises.


Vous aimerez aussi...