Des cabines pour se masturber sont installées dans les rues de New-York

Vous venez de passer un bon moment dans les bouchons et avez besoin de vous soulager ? Vous sortez d’une réunion qui vous a stressée ? Alors pour vous soulager les nerfs, pourquoi pas vous rendre dans les rues de New-York pour découvrir des cabines spécialement dédiées à la masturbation. Certes, c’est un peu loin, mais les habitants de New York ont la chance depuis le début de l’année de pouvoir se masturber dans la rue.

Cabine-masturbation-Guy-Fi-New-York

C’est la société Hot Octopuss spécialisé dans la fabrication et de la commercialisation de sextoys qui est l’origine de cette initiative ou de ce buzz. La société a créé la polémique en utilisant des cabines téléphoniques de la ville pour les détourner de leurs utilisations afin d’en faire des cabines dédiées au plaisir solitaire masculin. Situées dans le quartier de Manhattan, les cabines nommées « Guy-fi' » permettent aux hommes stressés de profiter d’une pause cochonne.

La cabine utilise des cabines téléphoniques new-yorkaises et se retrouve drapée d’un drap noir. Derrière le rideau noir, une chaise pliante et un ordinateur portable sont mis à disposition de l’utilisateur afin qu’il puisse faire ses affaires juste à quelques mètres de son lieu de travail. L’entreprise américaine estime que cette pause pourrait améliorer la productivité au travail des hommes qui l’utilisent et dès le premier jour, une vingtaine de personnes aurait déjà utilisé leurs cabines : « On ne peut nier le fait qu’un travail à temps plein peut-être extrêmement stressant pour le corps et l’esprit d’un employé, en particulier dans une ville aussi vivante que Manhattan. Il est vraiment important pour nous que les travailleurs new-yorkais puissent rester en bonne santé et restent concentrés sur les tâches qu’ils doivent accomplir. Faire une pause hors de son bureau est très important. »

Cabine-masturbation-new-york-1

Forcément, une telle initiative fait le buzz outre-Atlantique, mais à le mérite de parler du stress au travail et de ses effets négatifs sur la santé.

Facebook Twitter