Des idées de génies : Une youtubeuse tue par accident son petit-ami en tournant une vidéo

Une youtubeuse originaire du Minnesota âgée de 19 ans fait le buzz après avoir tiré dans la poitrine de son petit ami avec un Desert Eagle alors qu’elle tournait une vidéo à destination de leur chaîne. Monalisa Perez et Pedro Ruiz sont un couple de youtubeurs américains qui avaient créer la chaîne « LaMonaLisa » grâce à laquelle ils partageaient leurs tranches de vie dans des blogs ou encore tenaient des défis et des pranks.

Mais leur dernière vidéo a tournée au drame : la mort de Pedro abattu par sa compagne d’une balle de Desert Eagle. Les faits se sont déroulés lundi dernier dans le Minnesota. La jeune femme, mère d’une fillette de 3 ans et attendant son deuxième enfant, est actuellement poursuivie pour homicide involontaire. Juste avant cette vidéo mortelle, elle avait déclaré sur Twitter : Pedro et moi sommes sur le point de réaliser l’une des vidéos les plus dangereuses jamais sorties. C’est SON idée, pas la MIENNE.

Il voulait d’inspirer d’un des épisodes des Simpsons (Homer the clown), ou une Bible dissimulée sous le pull vert de Ned Flanders parvient à arrêter la balle de revolver censée le tuer.

Face aux policiers, elle a livré une version complètement surréaliste des faits aux enquêteurs, en expliquant qu’il s’agissait d’une idée de son petit-ami, qui pensait qu’un livre (encyclopédie) serait aussi efficace qu’un gilet pare-balles. Pour le buzz, Monalisa Perez a donc exécuté les volontés de Pedro, et une balle a perforé l’ouvrage et la poitrine du malheureux. Même sur les secours sont arrivés rapidement sur les lieux, ils ont tenté de de réanimer le jeune homme, mais sans succès.

Le couple avait installé deux caméras pour filmer la scène, elles ont été saisies par les autorités pour les besoins de l’enquête, ainsi que l’arme du crime : un Desert Eagle de calibre 50 retrouvé à proximité de leur domicile. Un crime passible de 10 ans de prison et de 20.000 dollars d’amende. Elle aurait été remise en liberté en l’échange d’une caution de 7.000 dollars et avec l’interdiction absolue de posséder une arme à feu. Un triste fait divers qui assure au défunt de figurer aux prochains Darwin Awards.

Facebook Twitter