Elle se fait un tatouage à l’œil et depuis de l’encre mauve bave sur son visage

Catt Gallinger, âgé de 24 ans, une canadienne du Canada, veut avertit des conséquences dramatiques de se faire un tatouage à l’œil. Dernièrement, une tendance dangereuse prenait de l’ampleur aux États-Unis : le tatouage de l’œil. Cette pratique, qui consiste à injecter des pigments de couleur dans la sclère, c’est-à-dire le blanc de l’œil, Catt Gallinger, en a fait les frais.

Trois semaines après s’être fait tatouer l’œil gauche, la jeune femme a remarqué que l’encre mauve utilisée lors de la procédure coulait sur son visage. Elle s’est alors rendue à l’hôpital où les médecins lui ont administré des gouttes antibiotiques, sans succès. Catt a alors suivi un traitement à base de gouttes de stéroïdes, qui n’a fait qu’aggraver le gonflement interne de l’œil. L’encre mauve s’est ainsi concentrée autour de la cornée.

Catt Gallinger explique que cette infection est due à de l’encre non diluée alors que les médecins, affirment que le matériel de tatouage ne devait pas être complètement stérile. Si l’inflammation s’est apaisée, la jeune femme a toujours l’œil mauve et enflé. Problème, sa vue a diminué et les médecins affirment qu’elle ne se rétablira jamais complètement et risque même de perdre totalement la vue.

Sur Facebook, la jeune Canadienne a décidé de publier sa mésaventure en expliquant les conséquences de ce tatouage sur sa santé physique, mais aussi mentale. « Mes cheveux tombent en touffes, laissant place à des zones chauves. Je pèse 41 kilos et mon poids continue de baisser, même si je mange. Soyez prudents et faites des recherches. Je ne veux pas que cela arrive à quelqu’un d’autre », conclut Catt.

Moralité : l’œil est l’un des rares endroits comme l’urètre qui doit éviter d’être touché !

Facebook Twitter