En Thaïlande, les Fight Clubs ont dorénavant pignon sur rue

En Thaïlande, la prison de Bangkok s’est transformée en Fight Club où les prisonniers participent chaque année à un championnat officiel. Mais depuis quelque temps, un Fight Club à ouvert ses portes sur un terrain de basket où la nuit des combats sont organisés.

Durant la journée, le terrain est réservé aux sportives en herbe et à la nuit tombée, il se transforme en arène de combat où des centaines de personnes se rassemblent pour regarder les bagarres. Tous les coups sont autorisés (sauf cou et couilles), mais pour éviter toute effusion de sang, les combattants doivent porter des gants et sont constamment sous le contrôle de un à quatre arbitres qui veillent au bon déroulment de l’affrontement.


Vous aimerez aussi...