En voulant récupérer son caca, elle reste coincée entre deux fenêtres

C’est le fait divers de la rentrée avec une femme qui a jeté son caca par la fenêtre lors d’un rendez-vous galant. Mais manque de chance, elle est restée entre deux fenêtres, pour tenter de récupérer son caca. Le homme qui avait rendez-vous avec cette femme raconte l’anecdote, dans la description d’un crowdfunding qu’il a créé à l’occasion. Il explique qu’il a rencontré cette demoiselle sur Tinder et qu’ils se sont bien entendus. Tellement bien qu’il l’a décidé de l’invité chez lui pour voir un dernier verre.

C’est alors que la femme en profite pour se rendre aux toilettes :

« Elle est revenue avec un air paniqué. Elle m’a dit qu’elle a fait caca aux toilettes mais que la chasse d’eau ne marchait pas. Qu’elle ne savait pas pourquoi elle avait fait ça , qu’elle avait paniqué ».

Elle finit par lui expliquer qu’elle a enroulé ses selles dans du papier toilette et les a jetées par la fenêtre (fausse bonne idée). Grand seigneur et galant, i lui propose de sortir chercher avec elle les excréments dans le jardin, de les jeter, et de prétendre que tout cela n’est jamais arrivé. Mais c’est la tuile ! Car la fenêtre de ses toilettes ne donne en fait pas sur le jardin, mais sur une autre fenêtre. Qui ne s’ouvre pas. Et c’est dans cet endroit riquiqui que le caca est tombé.

Quand on cherche la merde, on finit par la trouver !

Il pense briser les vitres pour récupérer les selles, mais elle a encore une autre idée de génie : Étant gymnaste amateure, elle pense pouvoir se glisser à l’intérieur de cette zone pour récupérer ses étrons. Encore une fausse bonne idée !

Et c’est la cacastrophe !

La voilà bloquée, le nez à quelques centimètres de ce qui vient de sortir de son cul tandis que son rendez-vous amoureux tente de la tirer de là, en vain. N’arrivant pas à la décoincer et voulant immortaliser ce moment incroyable, il décide de prendre des photos.

Après quinze minutes à se débattre sans succès, il décide ensuite d’appeler les pompiers qui devront briser la vitre pour sauver la si tendre et délicate princesse « caca ».

Problème : il a fallu casser la fenêtre et l’étudiant n’ayant pas les 300£ nécessaire pour la réparer a lancé un crowdfunding dans lequel il raconte sa mésaventure. À l’heure où j’écris ces ligne, 2200£ ont été récoltés, soit bien plus que prévu !

Gentlemen, il a décidé qu’il reversera la moitié du surplus à une œuvre de charité venant aide aux pompiers, et l’autre moitié à une association qui aide à construire et à entretenir des toilettes à chasse d’eau dans les pays en voie de développement. Pourquoi ? Pour éviter que ce genre de situation ne se reproduise !

Facebook Twitter