Il éjacule chaque matin dans le café de sa collègue comme signe d’affection

John R. Lind, 34 ans, a été accusé par une collègue de s’être masturbé à plusieurs reprises sur son bureau et dans son café. Vivant Minnesota, le présumé coupable a reconnu les faits en prétextant qu’il était « amoureux » de sa collègue. Cette dernière trouvait que son « café avait un goût étrange ces derniers mois ». La séduction est tout un art et John R. Lnd aurait mieux fait de prendre des cours avant d’avoir l’idée de se masturber à plusieurs reprises sur le bureau et éjaculer dans le café de sa collègue dont il était tombé « amoureux ». Pourquoi ? Il cherchait à la séduire.

Pat Maahs, la victime du magasin d’informatique surprend un matin son collègue en train de se masturber devant son bureau. Pris de panique, ce dernier claque la porte et en profite pour inspecte son bureau et découvre des traces de liquides. Elle prévient directement la police. Deux jours plus tard, il accepte de se rendre. Devant la police, il admet avoir éjaculé dans son café et avoir souillé son bureau à plusieurs reprises. Pat Maahs, n’a pas remarqué tout de suite cet acte du fait qu’il s’agissait non pas d’une tasse ou d’un gobelet, mais d’un thermos Invisible à l’œil nu donc comme nous le montre cette image de reconstitution.

John R. Lind a reconnu les faits en soulignant aussi qu’il essayait « de se faire remarquer aux yeux de sa collègue ». Confronté à ses actes, il a aussi précisé que sa démarche était dégoûtante. » La victime avait confié aux policiers qu’elle avait trouvé que son café avait un goût étrange ces derniers mois. Pour cette agression sexuelle, John R. Lind risque un an de prison et 4 500 dollars (3 500 euros) d’amende.

Cette histoire saugrenue mais pourtant réelles nous rappelle celle de cette employée de bureau qui s’amusait à mettre du lait maternel dans le café de ses collègues.

Facebook Twitter