Katsuni, l’ex-actrice du X dévoile son nouveau film au Cambodge

D’abord actrice porno mondialement connue, puis danseuse, puis comédienne, la franco-vietnamienne Katsuni née à Lyon, de son vrai nom Céline Tran, est au Cambodge pour la sortie du film Jailbreak, réalisé par Jimmy Henderson. Classée parmi les 10 meilleures actrices X de la planète, Katsuni dont ses meilleurs scènes sont disponibles ici a considérablement marqué le monde de la pornographie et Jailbreak est donc son premier long-métrage conventionnel, pour lequel elle déclarait au Phnom Penh Post.

« J’avais déjà rencontré les producteurs du film lors de l’expo Filmart à Hong Kong. Je me sens bénie d’avoir ensuite pu rencontrer une telle équipe de cascadeurs en France. J’apprends beaucoup avec l’acteur Jean-Paul Ly, qui est sur le plateau pour Jailbreak. Je veux juste continuer. Quand je ne suis pas sur le plateau, je passe beaucoup de temps au dojo, je pratique les arts martiaux, c’est aussi une partie de ma vie. Le cinéma porno m’a permis d’expérimenter, d »en apprendre davantage sur le plaisir, la sensualité, la sexualité, les relations, l’intimité, mais après 13 ans, je n’apprenais plus rien, j’ai voulu recommencer à zéro. J’ai vraiment apprécié ma carrière dans le X, mais, aujourd’hui ma place est dans les films traditionnels ».

Quant à l’accueil sur le plateau, tout semble s’être bien déroulé pour Céline. Phillip Savin avait d’ailleurs déclaré : « Je n’ai aucun problème pour travailler avec une ancienne actrice de porno. Céline, qui interprète une chef de bande dans la prison a beaucoup de scènes avec moi. C’est une merveilleuse actrice ».

La bande annonce du film Jailbreak en VF :

Le Synopsis : Des détenus s’emparent du contrôle de leur prison. Un commando est chargé d’intervenir pour rétablir l’ordre mais également d’assurer la protection d’un prisonnier détenteur d’informations précieuses.

Entretien avec Celine Tran à l’occasion de la sortie du film :

Née en France en 1979 d’un père vietnamien et d’une mère française Céline Tran suit le schéma d’une scolarité tout-à-fait classique. Admise à Sciences Po à l’âge de 18 ans, la jeune Céline passera les trois années qui suivent à étudier la littérature moderne. Pourtant, Céline Tran s’ennuie vite et cherche d’autres horizons : « Je me sentais le besoin urgent de vivre ma propre expérience en explorant le monde et ne pas seulement appréhender la vie à travers des livres. Je tenais à me remettre en question, de tester mes limites. J’étais une jeune femme très timide à ce moment, et mon désir d’explorer ma féminité et de la sexualité était vraiment intense et m’a conduit pas à pas à travailler dans l’industrie du film pour adultes à partir de l’année 2000 », explique-t-elle à la presse locale alors sur le tournage de son premier long métrage d’action, Jailbreak.

Facebook Twitter