La femme qui sent constamment le poisson vit un enfer !

Une femme souffre d’une affection extrêmement rare qu’elle sent constamment comme le poisson. Kelly Fidoe-White, qui habite à Oldham, a vécu toute sa vie avec une triméthylaminurie (ou fish-odor syndrome, appelé aussi syndrome de l’odeur du poisson pourri) qui est un désordre métabolique dont la principale caractéristique est l’odeur corporelle de poisson.

Elle est causée par un défaut dans la production ou l’activité d’une enzyme, la mono-oxygénase à flavine 3 (FMO3). Quand la FMO3 fait défaut, le corps n’est plus capable de métaboliser la triméthylamine (TMA) d’origine alimentaire en oxyde de triméthylamine (TMAO) par un processus appelé N-oxygénation. La triméthylamine s’accumule alors dans l’organisme et est finalement éliminée par la sueur, l’urine et l’expiration, avec une forte odeur de poisson.

Facebook Twitter