La police Libanaise frappe une journaliste en direct

Facebook Twitter

La police anti-émeute a dû être déployée au centre-ville de Beyrouth au Liban pour la troisième nuit d’affilée, dimanche, pour disperser des manifestants qui dénoncent la corruption du gouvernement et la crise de la gestion des ordures.
Alors qu’une journaliste de la télévision Libanaise ( LPCL) est sur le terrain pour faire son reportage, les forces de l’orde ont chargé et ont frappé sans vraiment regarder ce qu’il se trouvaient devant eux. Bilan; la journaliste à été violemment battu et 44 personnes blessées évacués à l’hôpital, tandis que 200 autres ont été soignées sur place. La police affirme que les manifestants ont blessé 30 policiers, dont un grièvement.


Vous aimerez aussi...