Les 3 positions sexuelles les plus dangereuses pour les hommes

Certaines positions du Kamasutra sont plus dangereuses que d’autres et après vous avoir dévoilé les 7 positions sexuelles qui rend folles toutes les femmes, quelqu’une d’entre elles peuvent vous à l’hôpital. Des scientifiques brésiliens viennent en effet de publier le résultat de leurs études, désignant les 3 positions du Kamasutra les plus dangereuses pour l’homme et pouvant conduire à une fracture du pénis.

Pour obtenir ses résultats, les chercheurs ont étudié 13 années de dossiers médicaux (enregistrés de 2000 à 2013) et ont dressé le top 3 des positions les plus dangereuses pour l’homme, car pouvant entraîner une fracture du pénis.

1- Andromaque

Sans surprise, c’est quand la femme est au dessus de l’homme qu’il y a le plus de risque, puisque tout son poids est dirigé vers le pénis. Un mauvais mouvement de va et vient, et c’est le drame. Dans 50% des cas, une fracture du pénis fait suite à la position d’Andromaque.

2- La levrette

29% des fractures du pénis seraient dû à la levrette. Entre 2000 et 2013, des scientifiques brésiliens ont étudié les dossiers médicaux relatant une fracture du pénis, dans un hôpital de Sao Paulo. Résultat : dans 29% des cas, l’accident a été causé par la position de la levrette. « A force de rentrer et sortir, le pénis de l’homme peut faire un mauvais mouvement et rater l’entrée du vagin.

3- Le missionnaire

On pensait que le missionnaire était une position plutôt banale, et pourtant, cette position conduit à 21% des fractures du pénis. Ben zut alors !

A savoir : Les médecins ont ainsi constaté que la moitié des patients observés pour l’étude sont arrivés aux urgences après avoir entendu un craquement puis avoir ressenti une vive douleur et un gonflement de la verge. « Quand l’homme contrôle le mouvement, il a plus de chances de stopper la pénétration à la suite d’une douleur et de minimiser le choc ressenti par son pénis », estiment encore les chercheurs.

Malgré la gêne, ne pas hésiter à consulter rapidement

D’une manière générale, sur les 42 ruptures du pénis avérées, des rapports hétérosexuels étaient à l’origine de l’accident dans deux tiers des cas, suivis de « manipulations solitaires » pour ne pas dire masturbatoire dans 15% des cas et de rapports homosexuels dans moins de 10% des situations. Les médecins insistent sur la nécessité de consulter rapidement, dans les 12 à 24 heures, en cas d’accident. « La fracture du pénis est une condition clinique assez rare qui provoque souvent la peur et la gêne. Cela peut conduire à ralentir le recours à un médecin et aboutir à des déficiences sexuelles », expliquent-ils.

La fracture du pénis, un déchirement pour ce monsieur
En tout cas, si cela vous arrive, ne tardez pas trop à aller consulter ! A savoir, il n’y a pas d’os dans la verge : quand on parle de « fracture du pénis », il s’agit en fait d’une rupture de l’albuginée et des corps caverneux entraînent un gonflement de la verge et la formation d’un hématome.

Le reportage d’Allo Docteurs avec Michel Cymes et Marina Carrère d’Encausse qui nous dévoile les coulisses d’une opération chirurgicale suite à une fracture du pénis. Attention, certaines images peuvent heurter les plus sensibles.

Vous aimerez aussi...