Les chiffres de la sexualité et des pratiques sexuelles des Français à travers les régions

Facebook Twitter

La société Soft Paris numéro 1 de la vente à domicile de sextoys et lingerie en France vient de dévoiler les chiffres de la sexualité et des pratiques sexuelles des Français. Pour réaliser cette étude, plus de 900 participants (hétéros, homos), ont révélé leurs secrets de chambre régions par régions. Exemple : Messieurs, si vous désirez sodomiser votre future femme, nous vous conseillons donc de vous marier en Franche-comté où les gens sont plus ouverts d’esprits.

Sexualite-des-francais-a-travers-les-regions

Alsace :

* 53,8% des alsaciens sont émoustillés à l’idée d’un rapport gay sans y avoir gouté alors qu’en Auvergne, ils ne sont que 14,3%.
* 46% des alsaciens n’apprécient pas la sodomie, alors qu’en Franche-comté ils sont 51,1% à la préférer à l’itinéraire traditionnel.

Aquitaine :

* 9,3% des aquitains ont élu la piscine lieu numéro 1 pour faire l’amour, alors qu’en Ile-De-France, ils ne sont que 2% à aimer patauger.
* 10,7% des aquitains fantasment sur une orgie alors que seuls 5,6% des languedociens partagent ce désir.

Auvergne :

* Les auvergnats sont des férus de voiture, ils sont 28,6% à préférer les galipettes à 4 roues. En Ile-De-France, ils sont seulement 1,5% à préférer ce mode de transport.
* La levrette est la position favorite de seulement 14,3% des auvergnats alors qu’en Haute Normandie, ils sont 53,3% à préférer se mettre à 4 pattes.

Basse-Normandie :

* Pour 13,3% des bas-normands le point G est une utopie. Ils sont seulement 1,4% en Bretagne à penser cela.
* 46,7% des bas-normands préfèrent être dominés plutôt que dominants, c’est le taux le plus haut de France. Dans le Nord Pas De Calais, ils ne sont que 10,1% à préférer être dominés.
* 21,7% des bas-normands prennent le risque de se faire surprendre dans les lieux publics contre 11,9% de languedociens

Bourgogne :

* 33,3% des bourguignons préfèrent fouetter que se faire passer les menottes.
* Les bourguignons sont ceux qui ont eu le moins de partenaires sexuels dans leur vie. Ils sont 33,3% à en avoir eu 1 ou 2. Ce chiffre s’élève à 8,3% dans le Limousin.
* La Bourgogne est la région la moins simulatrice d’orgasmes. 83,3% des bourguignons prétendent n’atteindre le septième ciel qu’1 fois sur 10. Ils sont 13,3% à le simuler à chaque fois en Midi-Pyrénées.

Bretagne :

* Les bretons sont 7,1 % à préférer l’amour à la verticale contre 1,9% des aquitains.
* Action, on tourne ! Se filmer pendant l’acte est la pratique de 12,3% des bretons. A l’inverse, les bas normands ne sont pas des férus de tournage, ils ne sont que 4,3% à pratiquer cela.

Centre-Val de Loire :

* Les centrais sont sexuellement les plus satisfaits de France avec une note de 5/5 pour 33,3% d’entre eux. Ils sont seulement 8,3% dans la région du Limousin à avoir la même note.
* Les centrais sont les champions de la régularité dans leurs relations sexuelles avec 7,7% qui ont un rapport par jour. Ce chiffre est de seulement 1,5% en Ile-de-France

Champagne-Ardenne :

* Les champardennais n’ont pas peur de se mouiller, ils sont 17,4% à préférer faire l’amour dans la douche ou dans le bain. En Bretagne, ils sont 4,3 % à préférer cet endroit.
* Un rapport homosexuel tente 47,8% des champardennais. Les auvergnats sont les moins tentés avec seulement 14,3%.

Franche-Comté :

* 51,1% des francs comtois apprécient les plaisirs du bas du dos. Dans le Languedoc-Roussillon, ils sont seulement 20% à être amateurs de sodomie.

Haute Normandie :

* Les hauts-normands sont 13,3% à préférer la cuisine pour faire l’amour. Les franciliens sont seulement 2% à préférer ce lieu.
* 9,4% des hauts-normands ont pour fantasme de faire ‘amour avec une personne en uniforme. C’est le pourcentage le plus élevé de France pour ce fantasme. En Aquitaine ils sont 3,8% à avoir le même fantasme.

Ile-de-France :

* La localisation du point G est un mystère pour 35 % des franciliens, alors que ce pourcentage est de 20% en Languedoc-Roussillon.
* 19,6% des franciliens ont déjà testé une relation homosexuelle, contre seulement 8,7% en ChampagneArdenne.

Languedoc-Rousillon :

* Le 69 est la position favorite de 13,3% des languedociens. Ils sont seulement 4,1% en Pays de la Loire à préférer cette position.
* 14,3% des languedociens prennent leur pied les poings liés alors qu’ils ne sont que 1,4% en Haute-Normandie à pratiquer le bondage.
* Pour 5,6% des languedociens, le lundi matin n’est pas une corvée, car ils fantasment sur leur collègue de travail. A l’inverse, seuls 0,8% des midi-Pyrénéens ont le même fantasme.

Limousin :

* 25% des limousins atteignent le Nirvana à tous les coups. C’est le pourcentage le plus élevé de France. A l’inverse, seuls 6,7% des haut-normands ont un orgasme 10 fois sur 10.
* Pour les limousins, l’amour est dans le pré. Ils sont un tiers à préférer l’amour dans la nature. Alors qu’en Franche-Comté, ils sont seulement 2,2%.

Lorraine :

* 76,7 % des lorrains déclarent avoir trouvé le point G. Il s’agit du pourcentage le plus élevé de France. Les auvergnats apparaissent en bas du tableau, ils sont 42,9% à dire l’avoir trouvé.
* 7% des lorrains ne redoutent pas de rester coincés dans l’ascenseur. En effet, cet endroit est leur lieu favori pour faire l’amour. A l’inverse les franciliens ne sont que 1,5%.
* 7% des lorrains sont des inconditionnels de la masturbation par jouet intime, contre 4,7% pour la masturbation manuelle.

Midi-Pyrénées :

* La simulation de l’orgasme est systématique pour 13,3 % des Midi-pyrénéens. Ils sont seulement 1% en Ile-de-France.
* La stimulation de la prostate tente 56,7% des Midi-pyrénéens. Le Limousin est la région la moins curieuse de cette pratique, ils sont seulement 16,7% à vouloir tenter l’expérience.
* Les Midi-pyrénéens sont 4,4 % à pratiquer l’échangisme, le masochisme ou le mélangisme, contre respectivement 1,1% en Picardie, 0,5% en Rhône-Alpes, et 1,1% dans le Nord-Pas de-Calais.

Nord-Pas-De-Calais :

* Ils n’ont pas froid aux yeux dans le Nord-Pas-De-Calais : 5,5% des habitants pratiquent l’exhibitionnisme et 4,4% le voyeurisme, (contre respectivement 2,6% et 1,3% en Bretagne).
* 6,4% des habitants du Nord-Pas-de-Calais ont pour fantasme de « nouer des liens » alors qu’ils ne sont que 1,7% en région PACA à fantasmer sur le bondage.

Pays de la Loire :

* 26,5% des habitants du pays de la Loire ne savent pas tenir leur langue. Cette partie des habitants a pour acte favori le cunnilingus et la fellation, alors qu’en Poitou-Charentes, ils ne sont que 8,9%.
* 8,2% des habitants du pays de la Loire simulent l’orgasme 9 fois sur 10. Ils sont seulement 1,2% en Rhône-Alpes à simuler à la même fréquence.

Picardie :

* Les picards ont un rythme d’enfer avec 8,1 % d’entre eux qui ont plus de 10 rapports par semaine, contre 1,2% en Rhône-Alpes.
* Le sexe anal est une pratique régulière pour 27% des picards. Ils sont 5,3% en PACA à le pratiquer régulièrement.
* 4,9% des picards fantasment sur la simulation du viol contre 1% des hauts-normands.

Poitou-Charentes :

* Seulement 2,2% des charentais placeraient la fellation comme leur acte sexuel favoris, c’est le taux le plus bas de France. Les auvergnats au contraire sont de vrais mordus de sexe oral car ce taux s’élève à 14,3%.
* Les Poitou Charentais arrivent en deuxième place dans la chasse au point G avec 73,3% d’entre-eux qui déclarent l’avoir trouvé. Les lorrains sont en première place avec un score de 76,7%

PACA :
* Les pacaiens n’ont pas peur de mélanger sexe et travail. 5,3% d’entre eux qui ont choisi leur bureau comme endroit favori pour faire l’amour. En Ile-de-France ils ne sont que 1%.
* En PACA, 11,9% fantasment sur la domination et 10,2% sur la soumission, contre respectivement 3,1% en Aquitaine et 3,4% en Basse-Normandie qui ne sont pas des grands amateurs de D/S.

Rhône-Alpes :

* 6,6% des rhonalpins rêvent du tapis rouge et veulent avoir des rapports avec une célébrité, contre seulement 1,7% en région PACA.
* Les rhonalpins sont 19% à faire l’amour dans les lieux publics. C’est le deuxième plus haut pourcentage de France derrière la Basse-Normandie.

Source et tous droits : Softparis


Vous aimerez aussi...