L’étude qui prouve que les femmes doivent pratiquer plus le sexe oral que les hommes

Facebook Twitter

Messieurs, arrêtez le cunnilingus car c’est dangereux ! Près de deux cancers sur 3 de la gorge et de la bouche sont liés à la pratique de la fellation ou du cunnilingus en raison d’un papillomavirus. En effet, une pratique régulière du cunnilingus ou de la fellation expose au développement d’un cancer. Selon une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association, il augmenterait même le risque de 22%.

Le-cunnilignus-est-dangereux-pour-la-sante

Près de deux cancers oropharyngés sur trois sont provoqués aux États-Unis et dans la plupart des pays occidentaux par le HPV 16 où leur fréquence a nettement augmenté ces dernières années, a expliqué Gypsyamber D’Souza, professeur adjointe d’épidémiologie à l’Université Johns Hopkins à Baltimore.

« Notre étude montre que chez les hommes le risque d’une infection par le HPV s’accroît avec le nombre de leurs partenaires avec qui ils ont eu des relations sexuelles buccales », a expliqué la chercheuse. En revanche chez les femmes, le nombre de récents partenaires n’a pas semblé augmenter le risque d’infection. Ainsi à nombre égal de partenaires, les hommes ont beaucoup plus de risques d’être infectés par des HPV.

Il semblerait que chez les hommes la réponse du système immunitaire soit plus faible ce qui les rend plus vulnérables à ce papillomavirus. Cette infection est assez fréquente et la plupart des personnes l’éliminent en un ou deux ans mais les hommes moins que les femmes. Le HPV ne déclenche pas directement les mutations responsables de la tumeur, mais provoque des changements dans les cellules qu’il infecte dans la gorge ou le col de l’utérus qui deviennent cancéreuses. En résumé : Madame, si vous tenez à votre homme, arrêtez de vouloir un cunnilingus et faites-lui plutôt une fellation.


Vous aimerez aussi...