L’odeur des pets des femmes seraient plus horribles que ceux des hommes

Facebook Twitter

Si dernièrement on nous apprenait que l’odeur des pets était bonne pour la santé tout comme la sodomie, nous apprenons que les pets des femmes seraient plus odorants. Des chercheurs de l’Université d’Exeter, qui ne reculent devant aucun sujet visiblement, révèlent que le gaz responsable de la puanteur des pets, est en réalité très bon pour l’organisme. Le sulfure d’hydrogène en l’occurrence, aurait une action bénéfique en matière de prévention du cancer, des crises cardiaques, du diabète ou de l’arthrite, d’après l’étude publiée dans la revue Medical Chemistry Communications.

Odeur-des-pets

« Lorsque les cellules deviennent stressées par la maladie, elles activent des enzymes afin de produire d’infimes quantités de sulfure d’hydrogène. Cela permet de maintenir l’activité des mitochondries (l’organite à l’intérieur d’une cellule) qui permettent aux cellules de vivre en contrôlant l’inflammation » explique le professeur Matt Whiteman de l’école de médecine de l’Université d’Exeter.

Mais nous apprenons également que l’odeur des pets des femmes seraient pires que ceux des hommes, mais ces derniers plus silencieux que les chercheurs auraient nommée entre eux : les pets tueurs. Une injustice aussi vrai que les femmes sont deux à trois fois plus nombreuses que les hommes à avoir des difficultés à aller à la selle. Ce qui d’après les chercheurs expliqueraient cette forte concentration de sulfure d’hydrogène dans le colon et rectum qui seraient dévastateur pour les sinuses, mais bénéfiques pour la santé.


Vous aimerez aussi...