Lors d’une bagarre au lycée, le cerveau d’un élève en prend un coup

Si le choc d’un violent coup de poing peut provoquer une perte de connaissance, la plupart du temps, la victime ne s’évanouit pas, mais reste KO avec des convulsions. C’est le cas de cet élève qui va recevoir une droite et pour s’étaler au sol et convulser durant quelques secondes devant son agresseur complètement hystérique.

https://www.youtube.com/watch?v=UOb9jIltwn4

Facebook Twitter