Lyon : un homme tabassé à tort à cause d’une fausse rumeur de pédophilie sur Facebook

Depuis quelques jours, je recevais sur mon fil d’actualité de Facebook, la photo partagée par d’autres Lyonnais de deux hommes qui étaient accusés d’êtres des pédophiles. Connaissant Facebook et ses statuts aussi digne de confiance qu’un homme politique, je l’avais zappé. Et ce matin en regardant le journal Le Progrès, je découvre qu’un des deux hommes a été tabassé à cause de cette rumeur.

un-homme-tabasse-a-tort-a-cause-d-une-fausse-rumeur-de-pedophilie-sur-facebook

Ce jeudi 17 novembre 2016, un ressortissant iranien a été agressé jeudi soir place Ferber à Lyon-Vaise (9e) par des individus qui n’ont pas été identifiés. La même journée, son frère avait été pris à partie par deux mères de famille qui l’accusaient d’avoir suivi leur enfant. Depuis le début du mois, des bruits circulaient dans le quartier de Vaise désignant les deux frères comme des pédophiles. Cette semaine, la rumeur a enflé via les réseaux sociaux et surtout grâce à l’aide du bloggeur vénissian Chronic 2 Bass qui a tourné une vidéo devant le domicile des deux a hommes accusés à tord de pédophilie.

Une photo d’eux a même circulé et une vidéo a également été diffusée « appelant à la vigilance ». Un emballement qui ne repose sur aucun fait, ni aucune plainte contre les deux frères, souligne le commissariat qui a procédé à des vérifications et auditionné les différents protagonistes.

Bassem Braiki s’excuse après une garde à vue pour les fausses accusation sur les deux iraniens accusés de pédophiles.

Bassem Braiki devant le domicile des deux Iraniens à Lyon avec une mère de famille.

Vous aimerez aussi...