Porno contre réalité : 4 choses à ne pas reproduire chez soi

Facebook Twitter

Une université d’Arkansas aux États-Unis s’est penchée sur l’impact de la pornographie sur les relations sexuelles. Depuis de nombreuses années, on le sait que la pornographie a beaucoup influencé notre sexualité comme l’épilation intégrale. Si la pornographie peut être une source d’inspiration, imiter les positions des acteurs et actrices n’est pas toujours gage de plaisir.

Sextape-Cameron-Diaz

Ana Bridges, doctorante en psychiatrie, a constaté que la relation entre pornographie et vie sexuelle peut être à double tranchant. Elle déclare : « Cela peut potentiellement élargir votre répertoire, mais également le restreindre comme ces positions imposées qui envoient une image orchestrée du rapport sexuel et excluent donc tout autres formes d’innovation ». Par ailleurs, si certaines scènes sont excitantes à regarder, cela ne garantit pas qu’elles le soient en pratique.

La double pénétration
Le saviez que seulement 3% des femmes l’ont effectivement testé, et les témoignages ne donnent pas particulièrement envie. Les effets réels de cette pratique pourtant si populaire sur le web serait « Incroyablement inconfortable et douloureux pour les femmes ». Mais comme toujours, on peut toujours tomber sur l’exception et encore faut-il accepter la proximité avec votre voisin et ne pas avoir peur de manquer de place.

Les gémissements constants
Vous aurez remarqué que dans les films pornos, un rien bouleverse les femmes et semblent jouir en continue. Cette performance étant biologiquement impossible, si votre conjointe fait pareil, c’est qu’elle simule, comme 75% des femmes interrogées (tant que cela).

L’éjaculation faciale
Si 2/3 des gens l’ont déjà pratiqué, 80% des femmes n’apprécient pas ce geste tant vu dans les films pour adultes. En effet, elle ne veut se retrouver avec un peu de vous dans le nez, les oreilles ou surtout dans les cheveux. Sinon, mesdames vous pouvez écouter les conseils de Brigitte Lahaie qui explique comment faire une fellation sans avaler.

L’érection au top de sa forme
James Deen, Rocco Siffredi ont toujours la fleur au fusil, mais c’est sûrement cela qui explique leur choix de carrière. En attendant d’après une étude, plus les hommes regardent des pornos, moins ils se sentent confiants concernant leurs performances et la taille de leur pénis. Donc, plus vous matez du porno, plus vous risquez de débander.


Vous aimerez aussi...