Pour la PETA, un handicapé mental a des droits, même si personne ne l’aime

Le bad buzz du jour nous vient de PETA FRANCE qui dans sa foire à questions répond à la question « qu’entendez-vous par ‘droits des animaux' ». « Chaque animal devrait avoir des droits indépendamment de l’intérêt que cet animal peut présenter pour les humains, qu’il soit mignon ou pas, que son espèce soit menacée de disparition ou pas, qu’un humain y soit attaché ou pas (de la même façon, un handicapé mental a des droits, même s’il n’est pas mignon ou si personne ne l’aime) ». Nous devons cette trouvaille à une femme handicapée en fauteuil roulant qui poste sur son blog Wheelcome.

Polemique-PETA-France-3-720x365

Forcément, vous imaginez le scandale que cela fait chez les handicapés… Surtout ceux qui ne sont pas mignons et pas aimés (troll). Sérieusement, cette comparaison est pour le moins très douteuse et ne pas passée inaperçue.

D’autres points de même nature sont également visibles sur le site que je vous laisse apprécier et qui vous donneront envie de gerber.

Polemique-PETA-France-2-720x268

Juste une formulation maladroite !

Contactée par Le HuffPost, l’association a pour sa part regretté cette « formulation maladroite » qui reflète mal l’intention du message initial. « Ce que nous voulions dire, c’est qu’il ne faut pas faire de différence entre les animaux, comme nous le faisons entre être humains », explique Isabelle Goetz, porte-parole de PETA-France. « Nous sommes navrés qu’il y ait eu cette erreur d’interprétation », ajoute-t-elle précisant que cette phrase existe sur le site depuis sa création, soit « en 2007 ».

« Nous nous battons contre toutes formes de discrimination, que ce soit entre animaux ou entre être humains », renchérit-elle. La porte-parole indique également que cette phrase va être corrigée pour que son sens soit plus clair.

La Peta nous prend pour des cons en plus ?

« Puisqu’il y a des personnes qui ne comprennent pas le sens de cette phrase, nous sommes obligés de revoir la formulation pour être surs qu’il n’y aura plus de problème d’interprétation », indique encore Isabelle Goetz assurant que les militants de la PETA combattent toute forme de discrimination.

Vous aimerez aussi...