Pour une facture impayée, elle est sanctionnée d’une réduction illégale de son débit d’eau

Veolia et la Saur, condamnées pour avoir réduit le débit d’alimentation en eau dans deux foyers en raison d’impayés, devront verser respectivement 4 000 et 9 000 euros aux victimes. « Complément d’enquête » du jeudi 7 septembre consacre un reportage à ce sujet, « Coupures d’eau et pompe à fric ». Les coupures pour impayés dans les résidences principales sont interdites depuis 2013. La réduction du débit, qui empêche de mener une vie normale, est assimilée à une coupure, comme l’a rappelé le tribunal d’instance de Lens (Pas-de-Calais). Et pourtant, certains distributeurs continuent à l’appliquer à leurs clients qui sont dans l’impossibilité de régler leurs factures. Dans cet extrait de « Complément d’enquête », Nathalie Sapena s’est rendue chez Kris, une sexagénaire qui se trouve justement dans ce cas.

Voir le reportage complet sur France 2

Facebook Twitter