Quand John Kerry fait du vélo dans les Alpes, ça coûte un bras

Ce dimanche 28 août 2016, le secrétaire d’État américain John Kerry qui se trouvait à Genève pour une réunion, s’est offert une ballade à vélo dans les Alpes. L’homme politique a réussi à grimper le col de la Colombière (1 613 mètres) sous très bonne escorte. Le compte est bon : quinze motards, deux véhicules de la gendarmerie, deux véhicules de la police suisse, une ambulance des pompiers, une ambulance du SMUR et 18 voitures et SUV aux vitres teintés ainsi que des gendarmes le long du parcours et trois hélicoptères. Pour assurer sa sécurité, John Kerry était sous haute surveillance et cette escorte a obligé la préfecture de faire une mise au point sur le dispositif que la France assume parfaitement.

« C’est pour la Haute-Savoie un honneur que de recevoir de hautes personnalités, le cas échéant d’importance mondiale. Pour notre beau département, ses sites montagnards et lacustres, c’est facteur de renommée et signe de réussite. John Kerry est l’une des plus importantes personnalités de la société internationale, il est un protagoniste majeur de la diplomatie mondiale, et est donc une personne à protéger. Toutes les hautes personnalités qui viennent à titre privé ou public en Haute-Savoie sont protégées et traitées avec les honneurs de leur rang. Le dispositif de protection organisé par la gendarmerie était proportionné à cet enjeu, et non déraisonnable : 40 gendarmes ont été engagés et pas tous au même moment ».

Vous aimerez aussi...