Toucher une paire de seins diminue le stress d’après les chercheurs

Voilà une nouvelle qui devrait ravir les hommes qui sont stressés au travail ! Mais d’abord, comment se manifeste le stress ? Pour certains, un battement de cœur qui s’accélère ou un léger sentiment de malaise suffisent à leur faire savoir qu’ils commencent à être angoissés ou dépassés. En effet, une mauvaise nouvelle, un patron pénible où vous coulez sous la charge de travail peut faire monter vos hormones de stress et augmenter rapidement votre tension artérielle.

Quand nous sommes stressés, les hormones comme le cortisol inondent notre système, produisant une réaction de survie pendant laquelle notre rythme cardiaque augmente, notre respiration se fait plus lourde (nécessitant donc plus d’oxygène) et nos vaisseaux sanguins se resserrent.

Toucher-une-paire-contre-le-stress-au-travail

Une étude de l’université de Gothenburg, en Suède, dirigé par le professeur Svea Irmelin a étudié pendant 6 mois des hommes stressés en leur faisant regarder puis toucher une paire de seins à chaque moment de stress. Pour ce faire, 100 hommes âgés de 20 à 50 ans ont participé à une étude montrant que regarder, et même mieux toucher une paire de seins diminuerait le stress jusqu’à 70%.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont séparé en deux groupes et soumis ces cobayes chanceux à des facteurs de stress où chacun a eu une prise de sang et des prélèvements urinaires sur 24h pour calculer leur taux de Cortisol.

Ensuite, un premier groupe d’hommes, chacun devait regarder puis toucher une poitrine durant 5 minutes et différente à chaque fois allant du bonnet 80 A à 95 C pour qu’ensuite, une nouvelle prise de sang soit faite. Le second groupe quant à lui, devait ne faire que des exercices de respiration, sport ou encore de relaxation. Après chaque test, une prise de sang était effectuée également sur chacun des hommes.

Conclusion, toucher une paire de seins diminuerait bien le stress de 60 à 70% en fonction de la taille de la poitrine. Plus les seins seraient gros, plus le stress diminuerait comme le prouve ces chiffres avant-après : le taux moyen de Cortisol pour un cobaye était de 45 microgrammes par décilitre et après chaque étude le taux était de 12 microgrammes. Quand au second groupe le taux moyen après étude avait diminuer que de 30%.

Par contre, les chercheurs ne nous disent pas comment avoir une paire de seins sous la main pour diminuer notre stress. Pour les hommes mariées, on peut imaginer le faire le matin ou le soir après le travail, mais pour les célibataires ?

Facebook Twitter