Toutes les femmes peuvent faire une éjaculation féminine

Messieurs, triste nouvelle, car le mythe de la femme fontaine vient d’être cassé ! D’après le Dr Samuel Salama, qui publie un livre sur la femme fontaine avec Pierre Desvaux, elle révèle que le liquide émis lors de l’acte sexuel est bien de l’urine, contrairement à certaines idées reçues.

Femme-fontaine

D’où vient ce fameux liquide alors ?

Pour comprendre, les femmes ont une prostate de 2 à 5 g alors que l’homme a une prostate de 30 g. Comme l’homme, les femmes ont une prostate fonctionnelle qui sécrète du PSA, du zinc, des phosphatases. Mais alors, comment les 300 ml de liquide émis par les femmes fontaines peuvent venir de la prostate qui fait 2 à 5 g ? C’est donc impossible. Le Dr Samuel Salama explique : On a donc fait des échographies et des dosages hormonaux. Et on a montré que les femmes qui avaient une vessie vide remplissaient leur vessie avec la stimulation sexuelle. Et juste après avoir émis le liquide, leur vessie était vide. Indiscutablement, le liquide des femmes fontaines vient de la vessie. C’est concordant avec notre anatomie. Désolé si ce n’est pas glamour et que ça va à l’encontre du conte de fées, mais oui, les femmes fontaines, c’est un ultra filtra du plasma sécrété par les reins stocké dans la vessie et émis lors du plaisir sexuel.

Parler d’éjaculation féminine est donc impossible ?

Salma Salama affirme qu’il peut y avoir de l’éjaculation féminine. Au sens propre, elle vient de la prostate. C’est moins de 1 ml de liquide blanchâtre. Les deux phénomènes sont des mécanismes distincts et le volume est proportionnel au remplissage de la vessie. Il y a deux types de femmes fontaines. D’abord, les femmes dépendantes de la stimulation digitale de leur partenaire. Il appuie sur le bon bouton, clito-uréto-prostato-vaginal. C’est-à-dire le point G. Si la femme se laisse aller, ça entraîne un relâchement et la vessie se vide. En fait, toutes les femmes peuvent être fontaines à condition d’activer une manœuvre vaginale qui donne du plaisir et entraîne un écoulement de la vessie pleine. Les femmes qui ne veulent pas être fontaines doivent aller faire pipi avant. A côté de ça, vous avez la femme fontaine autonome. Dans le cerveau, il y a la zone du qu’en-dira-t-on, la morale. Si une femme éteint cette zone, c’est le lâcher-prise. Juste à côté de cette zone, il y a celle du contrôle de la miction. Depuis qu’on est tout petits, on nous explique qu’il ne faut pas faire pipi n’importe quand, n’importe où. En se laissant aller pour avoir un orgasme, elles désactivent aussi cette deuxième partie du cerveau. Là, il y a une expulsion de liquides en jets très puissants.

A quoi peut ressembler une éjaculation féminine vu par le documentaire « La promesse du plaisir à la recherche du point G » diffusé sur France 2 dans le magazine Infrarouge.

J’en profite pour vous signaler que le Magic Wand sextoy est disponible ici au prix cassé de 16,70 euros au lieu de 55,60 euros, soit une baisse de 70% jusqu’à ce vendredi 23 octobre 2015.


Vous aimerez aussi...