Un court-métrage français sur le viol conjugal (choc)

Ce court-métrage met en scène un couple dont l’homme va commettre un viol. « Je suis ordinaire » est un film écrit par Chloé Fontaine et réalisé par Victor Habchy où la scénariste traite parle du viol conjugal qui est une réalité souvent ignorée qui concerne près d’un tiers des femmes violées chaque année en France. On y découvre un jeune couple, un homme, une femme. « J’ai pas envie, je t’ai dit », affirme-t-elle. « Qu’est-ce qui se passe ? Tu m’aimes plus, c’est ça ? », demande-t-il. Une question rhétorique puisqu’il n’entend pas, ou plutôt n’écoute pas la réponse de sa copine.

Trois femmes sur quatre ayant subi une forme d’agression sexuelle au cours de leur vie, l’ont vécu au sein de l’espace privé (famille, proches, conjoints et ex-conjoints, petits amis), selon l’enquête « Virage » publiée par l’Ined en novembre 2016. 94% des agresseurs sont des proches, d’après une enquête de l’association Mémoire Traumatique et Victimologie, avec le soutien de l’UNICEF France, datant de 2015. A l’âge adulte, selon celle-ci, un viol sur deux serait un viol conjugal. A savoir : le viol conjugal est un crime reconnu en tant que tel depuis une jurisprudence de la Cour de cassation en 1990.

Facebook Twitter