Un policier russe capturé par des islamistes défie ses bourreaux

Un policier russe surnommé depuis le Robocop Russe est devenu un véritable héros en Russie après avoir défié ses ravisseurs qui exigeaient qu’il appelle, face à la caméra, ses collègues à démissionner. Ses derniers instants ont été filmés par les téléphones de ses assassins. Il sera décoré à titre posthume.

Magomed Nourbagandov, 31 ans, lieutenant de police faisait son service au Daghestan, dans le sud de la Russie. Son cousin Abdourachid et lui-même ont été capturés le 10 juillet par un groupe de quatre combattants dans une forêt où ils se promenaient. En fouillant leurs prisonniers, les terroristes ont trouvé un certificat de police et exécuté les deux hommes. Le meurtre a été filmé et mis en ligne sur des sites islamistes.

Dans cette diffusée par la police, elle montre Magomed menacé par une arme, à genoux, ses mains attachées dans le dos. L’un des combattants lui demande de confirmer qu’il est vraiment policier. Un autre réclame alors qu’il transmette à ses collègues un message, celui d’abandonner leurs postes. Magomed a alors eu ces mots : « Continuez à travailler, frères. Quoi dire d’autre ». Un instant plus tard, il recevait une balle dans la tête.


Vous aimerez aussi...