Une artiste qui pose seins nus fait évacuer le musée Guimet

Une nouvelle fois, l’artiste Deborah de Robertis connue our avoir exhibé son sexe devant « L’Origine du monde » de Courbet, s’est dévêtue au musée Guimet. Ce dimanche, en fin d’après-midi au musée national des arts asiatiques lors du dernier jour de l’exposition Araki, Deborah de Robertis s’est assise seins nus devant un mur de photographies pour réaliser la performance « Paysage sur Go Pro ». Vêtue uniquement d’un seul kimono transparent qui laisse apparaitre son corps, l’artiste laisse entrevoir entre ses cuisses écartées une pastèque qu’elle dévore en en faisant couler le jus sur sa poitrine. La sécurité à du intervenir et faire évacuer le musée.

L’artiste déclare : Dans le prolongement direct de ma performance au Musée d’Orsay sur l’Olympia de Manet, dont le regard frontal avait scandalisé, je réalise là un nouveau contre-pied en donnant une voix aux modèles de l’artiste. Et si le modèle sortait de son mutisme pour briser ce silence muséal et nous jouir en pleine face ? J’ai choisi de réinterpréter « paysage avec couleur » de Nobuyoshi Araki, photo qui représente une femme tenant à sa bouche un morceau de pastèque faisant allusion à une fellation. Il y a une dimension viscérale dans la photo que j’ai choisie, comme si le modèle se délectait de son intestin, surprise dans sa chambre et heureuse d’être surprise dans sa monstruosité.

Vous aimerez aussi...