Une future enseignante virée pour avoir fait un striptease pour gagner un Iphone

Après qu’une célèbre Youtubeuse Russe âgée de 18 ans se soit fait virer de l’université pour avoir faire l’amour en boite de nuit, une autre jeune femme a été virée pour s’être affichée nue. La jeune femme de 19 ans a été filmée en train de se déshabiller dans une boîte de nuit alors que la foule applaudissait. Une étudiante en cours de formation pour devenir enseignante originaire de Tcheliabinsk a été expulsée de son université après avoir fait un strip-tease pour tenter de gagner un IPhone. Le problème est que la vidéo de sa performance se soit retrouvée en ligne.

Début de semaine dernière, dans une boîte de nuit de la ville de Troitsk, Yevgenya, s’est donc rendue dans une boîte de nuit de sa ville en compagnie de plusieurs amis. Durant la soirée, le propriétaire des lieux a alors lancé un concours visant à remettre un iPhone flambant neuf au meilleur strip-teaseur et à la meilleure strip-teaseuse de la soirée.

Plusieurs femmes ont répondu présentes dont Yevgenya qui pour être la main sur le dernier téléphone a commencé à s’effeuiller devant la foule en liesse. La jeune femme de 19 ans a commencé par retirer son pantalon et son haut avant de faire tomber son soutien-gorge à ses pieds. Loin de se contenter de sa timide performance, l’animateur embauché par le propriétaire des lieux l’a alors poussé à se délester de sa culotte.

Yevgenya s’est exécutée, mais malgré sa volonté, sa performance n’a pas ébloui le jury et n’a pas gagné le premier prix. En réalité, elle est repartie avec un modèle moins cher volé un peu plus tard dans la soirée.

Pire que l’arnaque, sa prestation a été filmée et a partagé la vidéo ensuite sur ses profils sociaux qui a tourné dans les heures suivant sa publication. Et comme toujours, celle-ci a fini par remonter aux oreilles des responsables de l’école où étudiait Yevgenya pour devenir enseignante. Pas content de l’image qu’elle donne à l’établissement, la direction a immédiatement lancé une procédure disciplinaire à son encontre pour que l’étudiante soit expulsée dans la foulée.

Encore une fois, cette histoire prouve de manière indiscutable que la notion de vie privée et de confidentialité tend de plus en plus à disparaître avec les réseaux sociaux.

Facebook Twitter