La fellation serait bonne pour le cœur et les poumons d’après les chercheurs

La turlutte serait bonne le souffle et permettrait une meilleure oxygénation des poumons. Selon une étude du journal « Archives of Sexual Mensuel », la fellation aurait un impact sur notre système cardio-vasculaire. Pour faire court : plus on fait l’amour, mieux il se porte. Les chercheurs de l’Université de Wollogong en Australie ont suivi et mené une enquête sur 500 participants en couple (hétéro et gay) de plus de 30 ans en leur demandant de répondre à un premier questionnaire concernant leurs habitudes sexuelles pour ensuite passer des tests d’efforts.

3 fellation fois par semaine pendant 1 an !

Les 500 participants a été divisé en 2 groupes : Le groupe A devait pratiquer la fellation au moins 3 fois par semaine et le groupe B moins de 2 fois par mois. Après 1 an de suivi et de pratique sexuelle, les résultats sont tombés. Le groupe A qui avait une pratique sexuelle dont la fellation 3 fois par semaine ont obtenu de meilleurs résultats aux tests d’efforts. Les participants auraient gagné 15 à 20 % de capacité pulmonaire. Pour le groupe B, rien à signaler et leurs capacités n’ont pas du tout augmenté ni diminué.

Selon l’équipe de chercheurs « le sexe stimule automatiquement le système cardio-vasculaire et lors de la fellation, produit l’effet d’une respiration ventrale. En effet, durant la fellation, le ou la donneuse de plaisir ne respire plus avec sa bouche, mais avec son nez et indirectement avec son ventre et pratique la respiration ventrale. Sachez que cette respiration stimule la circulation grâce aux mouvements de piston du diaphragme qui gonflent la base des poumons incitant ces derniers à aspirer le sang veineux en grande quantité. Donc, augmente la capacité des poumons. CQFD !

Il serait donc dommage de s’en priver. N’est-ce pas mesdames et messieurs !

Hastag : #fellation #sante #etude #cestbon

Facebook Twitter