Le cri d’alarme et coup de gueule d’un apiculteur (Finistère)

A travers cette vidéo posté ce week-end sur les réseaux sociaux, Sven Niel installé à Tréogat (29) lance un cri d’alarme. Comme de nombreux apiculteurs en pays Bigouden, ces ruches sont décimés par une mortalité hors norme. « Sur 22 ruches, il m’en reste une », témoigne t-il. « En 30 ans, 80 % des insectes ont disparu en Europe, les abeilles ne sont pas épargnés ». Si plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de ce « syndrome d’effondrement des colonies », Dans le collectif pointe plus particulièrement l’utilisation des pesticides.

Leur enquête auprès de 21 apiculteurs (196 ruches) de la région fait apparaitre un taux de mortalité moyen de 65 %. Du jamais vu selon eux.