Les électeurs des extrêmes pratiqueraient plus la sodomie et l’éjaculation faciale

Facebook Twitter

Marre des sondages sur la présidentielle ? Découvrez celui de Wyylde avec l’IFOP qui ont étudié les pratiques sexuelles des Français. Selon cette étude menée par l’institut Ifop et commandée par le site de rencontres Wyylde, les électeurs des extrêmes, de gauche comme de droite, auraient des pratiques au lit bien plus osées que ceux des partis classiques. « Les personnes d’extrême sont plutôt jeunes, peu diplômées, peu influencées par la religion. Elles n’ont donc pas de carcan particulier qui limiterait leur sexualité », a expliqué François Kraus, directeur des études politiques à l’Ifop sur RMC.

Que ce soit pour les plans à trois, la sodomie, l’anulingus, la bifle, l’échangisme ou le BDSM, les résultats montrent que ceux qui votent plus à gauche ou à droite que les partis traditionnels sont davantage enclins à tester toutes sortes de pratique. L’étude ne dit toutefois pas s’ils les pratiquent régulièrement.

Sondage Ifop pour Wyylde.com réalisé par questionnaire auto-administré en ligne du 24 au 30 mars 2017 auprès d’un échantillon de 4 000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Source et sondage complet : Wyylde


Vous aimerez aussi...